Cave administratorem

Les fonctionnaires de l’administration publique sont soumis à une pression collective. Aucun serviteur de l’Etat n’aurait osé, il y a 400 ans, donner raison à Galilée face au Vatican, et de même il est aujourd’hui très difficile aux fonctionnaires de corriger le tir après tant d’années passées à répéter les non-vérités touchant au chanvre. La plupart des fonctionnaires ne s’y essaient même pas, les autres, découragés, abandonnent en route, tandis que les rares qui continuent se voient, dès qu’ils approchent trop de la vérité, vite signifier d’en rester là. Comme disait un médecin cantonal romand : « Je ne tiens pas à perdre ma place de travail ».

Lire les articles