Communiqué du 16.08.1999

Publié par : ASAC.

FRIBOURG/CannaBioland: Juge d’instruction prévaricateur


Plainte pénale portant sur plusieurs millions de francs détournée de son cours


CannaBioland est le champ-pilote et le projet-modèle de l’Association Suisse des Amis du Chanvre (ASAC) et sert à financer les campagnes publicitaires en faveur du chanvre indigène suisse.


Le jardinier de CannaBioland ayant détourné une somme de plusieurs millions de francs, plainte pénale a été déposée au printemps 1997, mais fut par la suite détournée de son cours par l’ancien chef de la brigade des stupéfiants,


P. Grossrieder, afin de priver l’ASAC de ses rentrées d’argent. Sur réclamation du plaignant, le Tribunal cantonal avait alors donné l’ordre au juge d’instruction de “terminer l’instruction le plus rapidement possible” (janvier 1998)


A ce jour, rien n’a été fait et le présumé coupable n’a toujours pas été entendu par le juge d’instruction, A. Piller, qui continue l’obstruction initiée par P. Grossrieder.


L’entrave à la justice du juge d’instruction est aujourd’hui l’objet d’une plainte étudiée par le Tribunal fédéral.


Le professeur F. Riklin, de la chaire de droit pénal de l’Université de Fribourg, citant les autorités d’instruction fribourgeoises, parle “d’activités criminelles constantes” (sic).