Communiqué du 20.04.2000

Publié par : ASAC.

FRIBOURG: MAGISTRAT PRIS EN FLAGRANT DÉLIT DE MENSONGE ENVERS LA PRESSE
 
Le juge d’instruction (JI) A. Piller déclare dans l’édition du “Matin” d’aujourd’hui qu’un non-lieu qu’il avait prononcé envers un cultivateur de chanvre indigène affilié à l’ASAC et à “CannaBioland”/Fribourg avait fait l’objet d’un recours de la part du ministère public et que lui-même ne savait pas, à l’époque, à quel commerce le chanvre était destiné (sic).


Cette version des faits ne correspond pas à la réalité :


Comme toutes les personnes s’occupant du cas “CannaBioland”/Fribourg, le JI A. Piller est l’objet de pressions venant de l’OFP, reliées par le commandant de police cantonale fribourgeoise. C’est ainsi que le JI A. Piller informe faussement sur la vraie situation légale, preuve en est :


l’attestation, en annexe, du Tribunal cantonal du non-lieu définitif, n’ayant pas fait l’objet d’un recours.


– le texte du non-lieu, avec la destination commerciale du chanvre connue.


Le but des pressions est de nier la légalité du chanvre indigène, pourtant confirmée par plusieurs décisions judiciaires entrées en force.