Communiqué du 19.07.2001

Publié par : ASAC.






SAXON (VS) – LA PRESSE ROMANDE PAS A L’HONNEUR:
LE ‘CHANVRIER’ DE SAXON MIS A L’INDEX PAR L’OMBUDSMAN DE LA TV SUISSE-ALLEMANDE

Bernard Rappaz, célébré dans la presse romande comme le pionnier du chanvre en Suisse, n’a pas fait long feu en Suisse-allemande. En effet, saisi d’une plainte par la coordination suisse du chanvre indigène agro-industriel, l’ombudsman de la télévision suisse-allemande a jugé que la présence de B. Rappaz (et d’autres personnages similaires) dans l’émission télévisée intitulée ‘La Suisse, pays du chanvre’ (SF-DRS,”DOK”,17.6.2001) est contraire aux principes de véracité et de transparence régissant la concession TV.

La plainte, en substance, disait que B. Rappaz n’était en rien représentatif du chanvre et des chanvriers, vu son passé de braqueur de banque et vu qu’il produit non pas du chanvre, sinon du haschisch et du chanvre indien génétiquement modifié. La constante mise en évidence de B. Rappaz en relation avec le chanvre indigène a rendu un fort mauvais service … cette culture, puisque l’image seule de B. Rappaz est à même de décourager les honnêtes agriculteurs intéressés au chanvre.

La coordination suisse du chanvre indigène se félicite de cette constatation et espère que celle-ci motivera les médias romands à se pencher – une fois n’est pas coutume – vers l’aspect honnête du vrai chanvre suisse.