Communiqué 04.05.2002

Publié par : ASAC.

 


(Résumé du communiqué VSHF du même jour)


Des rumeurs persistantes font état de récoltes entières de chanvre hybride qui sont soit brûlées soit éliminées d’une autre façon, car il n’y a pas de marché en Suisse pour ce chanvre monoïque, subventionné par l’Office fédéral de l’agriculture (OFAG). Les agriculteurs ne le plantent que pour toucher l’argent des subventions, sans considérer un ultérieur usage industriel. La somme d’argent ainsi dépensée en vain se monterait à plusieurs millions de francs, selon les spécialistes. Une organisation s’est plainte l’année passée auprès de l’OFAG, mais le vice-directeur Darbellay, chargé du dossier, n’a toujours pas fini de rédiger son rapport.