Communiqué 09.09.2003

Publié par : ASAC.

La sécheresse motive la Confédération à planter du vrai chanvre paysan en 2004

La sécheresse et le manque de fourrage pour le bétail font que le chanvre paysan, une source de protéines et de graisse qui résiste au sec, se trouve au centre d’un intérêt soutenu de la part des agriculteurs. Les données que possèdent les spécialistes en nutrition animale mettent en lumière l’excellente qualité fourragère du chanvre paysan, supérieure au maïs.


La porte-parole de la station fédérale de recherches en nutrition animale à Posieux (RAP), Monika Boltshauser,  parle de ‘’valeurs élevées’. Quelques quatre cents paysans intéressés se sont dernièrement retrouvés à Esmonts près de Moudon pour visiter un champ de chanvre fourrager et assister à une démonstration de récolte avec bec à maïs et mise en balle. Selon une journaliste de ‘La Liberté’, citant la porte-parole, Posieux entamera en 2004 les premiers essais avec le chanvre paysan fourrager. Les étude faites jusqu’alors avec le chanvre industriel (-0,3% THC), une variété hybride subventionnée par la Confédération, ont montré qu’il n’est pas utilisable à des fins fourragères.


Pour plus d’informations: article ‘La Liberté’


ASAC