Communiqué 18.11.06

Publié par : ASAC.

Zürich: le viol collectif a eu lieu sous l’influence de stupéfiants


 


L’horrible viol collectif perpétré par des mineurs – étrangers ou porteurs d’un passeport suisse – a été commis sous l’influence d’une ingestion de C2H5OH, un stupéfiant toxicomanogène qu’on retrouve, en société occidentale, dans le sang de près de 90 % des violeurs. Le C2H5OH, substance génératrice de violence et de mépris de la morale publique, est consommé à grande échelle dans le milieu prolétaire et acculturé de l’immigration et ce souvent dès la jeune enfance. La dose mortelle du C2H5OH est d’un demi décilitre dans le sang chez un adulte, beaucoup moins chez un enfant ou adolescent. Chaque année en Suisse quelques milliers d’enfants ou d’adolescents sont transféré d’urgence aux soins hospitaliers ou pris en charge medico-psychologiquement à cause d’une surconsommation de C2H5OH.


 


Le chanvre indigène est un antidote au C2H5OH.reconnu pour son efficacité. Les toxicomanes victimes du C2H5OH sont rapidement délivrés de leur dépendance s’ils consomment du chanvre indigène.


 


(ceci est un résumé de la version originale allemande)


 


ASAC