Communiqué 25.01.2007

Publié par : ASAC.

BONVIN contre BON CHANVRE


 


L’éditeur du ‚Nouvelliste’ exposé à la risée


 


La nouvelle fait le tour du marketing suisse: Jean-Yves Bonvin, l’éditeur du Nouvelliste, quotidien valaisan francophone, a interdit la parution dans son journal d’une page entière en couleurs qui présente les mérites du chanvre indigène, une sorte subventionnée par la Confédération. L’annonce, qui devait paraître aujourd’hui jeudi, est parue dans une douzaine d’autres titres suisses, dont La Liberté, journal soeur du Nouvelliste.


 


Réunis en séance de crise M. Bonvin et le rédacteur en chef Jean Bonnard ont – un quart d’heure avant le bouclement de l’édition – informé de leur refus la société de publicité Publimag qui avait placé l’annonce. Pour les deux dirigeants du Nouvelliste, le chanvre en question est illégal et l’annonce qui le vante l’est aussi. Le Walliser Bote, quotidien valaisan germanophone, n’a pas élevé d’objection et publiera l’annonce demain vendredi, a déclaré un responsable de Publimag.


 


Libre expression entravée


Le refus du Nouvelliste est taxé d’entrave au droit à la libre expression par un spécialiste du droit des médias: „La liberté de s’exprimer appartient aussi aux entreprises commerciales si elles doivent informer le public sur un sujet précis et ainsi pallier à une éventuelle carence en la matière de la part des autorités.“


 


Beau geste d’un éditeur bernois


Le Bund, la Berner Zeitung, le Thuner Tagblatt, le Berner Oberländer, également le Solothurner Tagblatt, ont – lundi passé – publié l’annonce en question gratuitement, un cadeau de frs. 26’000.– fait au bon chanvre.


 


L’annonce refusée par le Nouvelliste est visible sur le site www.sanasativa.ch


 


ASAC