Communiqué 10.01.2008

Publié par : ASAC.

Fisc fribourgeois: Le roi suisse de la marijuana lui doit un million et cent mille francs


 


 


Le voile a été levé sur les ressources financières du plus grand producteur en Suisse de marihuana.


 


Après des années de chiffre d’affaire d’un million et plus de francs par trimestre, Armin K., le roi suisse de la marijuana (cannabis), se dit aujourd’hui sans ressources. Concubin d’une Brésilienne, dont il a un enfant, en plus de celui d’un premier lit, il vit chez son père, dont il reçoit le gîte et un peu d’argent, a-t-il déclaré au tribunal de district de Tavel (FR) où il est jugé pour ses activités de 1997 à 2000. Le procès doit durer tout le mois de janvier.


 


Brésil


Soumis aux questions du juge muni de renseignements précis, Armin K. a nié être ou avoir été propriétaire d’une plantation de palmiers d’une teneur de 1 million m2. On a appris que son partenaire brésilien avait tué par balle, ce qui aurait mis fin à ses investissements en Amérique du Sud.


 


Dette fiscale


1,1 millions frs, c’est le montant dû provisoirement par Armin K. à l’Etat de Fribourg pour arriérés d’impôts. “Il a fait recours, car s’il doit payer tout cela, il est sur la paille“ souligne l’un de ses avocats, André Clerc.


 


Immeubles agrandis


Les bâtiments de K. à Litzistorf, commune de Bösingen, ont été l’objet d’embellissement et agrandissement, avec de vastes serres couvertes que loue en hiver la maison Aeby Kaderli de Düdingen. Chaque année y poussent les plantons de marijuana qui seront repiqués sur quelques 50’000 m2 – l’équivalent de sept terrains de football – de l’exploitation des Käser père et fils.


 


ASAC