Communiqué 20.05.2008

Publié par : ASAC.

MORAT: Un juge d’instruction fribourgeois confisque des sacs de menthe et de mélisse


 


Conseil de la magistrature et commission judiciaire saisis


 


Le Tribunal cantonal, actuellement saisi d’une demande en expertise psychiatrique du JI Markus JULMY (communiqué du 15 crt), reçoit des informations supplémentaires à verser dans le dossier.


 


Perquisitionnant mercredi passé au nom de l’application de la loi fédérale des stupéfiants dans les locaux moratois d’une maison commerciale fribourgeoise établie depuis six ans, le JI fribourgeois a saisi, entre autres objets de la vie courante (cartes postales, photographies paysages, textes de loi, tisane de la Coop, factures de ramonage), une vingtaine de sacs de matière végétale et 400 kg de pâte à savon. „Le contenu des sacs est évidemment du cannabis, nous avons vérifié, c’est pourquoi nous confisquons“ a-t-il fait dire à un témoin par son conseiller technique et bras droit, l’inspecteur Helfer, “Quant à la pâte, il faut un permis pour cela, et il y a peut-être du THC, nous devons faire des analyses“.


 


Les sacs contiennent, en réalité, un mélange de différentes drogues assemblées par une droguerie centrale, tel mélisse, verveine, chicorée et menthe, et il n’y a pas de chanvre. La pâte à savon contient de l’huile de graines de chanvre. Ces produits sont régulièrement contrôlés en application de la loi sur les aliments, le dernier certificat du chimiste cantonal FR date de quelques mois. Ce document est bien connu du JI JULMY.


 


Des victimes du JI, menacés d’être mis en prison séance tenante si elles ne coupaient pas de suite leur champ de chanvre, fédéral et subventionné (code 533), vont faire porter les actes de contraintes devant les instances cantonales. Un vieux paysan de Chiètres: „Il fait des faux dans les écritures. Il signe une ordonnance pénale où il dit qu’il a perquisitionné chez moi et ce n’est pas vrai, c’est pour se donner de l’importance“.


 


ASAC