Communiqué 10.05.2009

Publié par : ASAC.

Kerzers (FR): le conseiller fédéral Ueli Maurer informe


Chanvre industriel suisse: protection de l’environnement et souveraineté


 


Le conseiller fédéral Ueli Maurer à reçu, à l’occasion de sa visite privée, samedi dernier à Kerzers (FR), un plateau de légumes ainsi que, offert par la communauté d’intérêts chanvre industriel IG SCHWEIZERHANF, un cadeau composé d’une bouteille de sirop aux fleurs de chanvre cultivés en Emmental, d’un paquet de semence produite en Thurgovie, d’un coussin de repos au millet et fleurs de chanvre du canton de Fribourg, et une documentation informative sur un produit broyard au chanvre suisse, inventé par une droguerie de Domdidier (FR), produit industriellement par une firme fribourgeoise et choisi par la Confédération pour combattre – bio et sans chimie – le feu bactérien, maladie qui attaque les arbres fruitiers à pépins, tels pommes, poires, coings.


 


Le haut magistrat fédéral, ancien secrétaire de l’Union des paysans zurichois, a ouvert le paquet-cadeau avec un visible contentement et un grand sourire à la vue du message d’un ami de parti, le conseiller UDC bernois Simon Schenk: Que la différence soit faite entre le chanvre industriel, légal et pauvre en THC, et le cannabis riche-en-THC, alias marijuana.


 


Protection de l’environnement


L’application du chanvre industriel sur les cultures maraîchères et agricoles permet de baisser d’un 30 % l’usage de pesticides, et d’augmenter les récoltes de 10 – 20 % en moyenne.


 


Souveraineté


Lors de la 2ème Guerre Mondiale le chanvre agricole, – aujourd’hui on dit chanvre industriel pauvre-en-THC – était cultivé partout en Suisse (parfois obligatoirement) pour subvenir aux besoins du pays en nourriture, médicaments et matières premières.


 


ASAC


 


Ceci est un résumé. Version intégrale en allemand et pour plus d’information: cliquer ‘feu bactérien’