Communiqué 08.10.2009

Publié par : ASAC.

Chiètres: Papiliorama occupé par la police


Rétention d’information


 


On apprend que le déploiement policier, lundi dernier (information de hier), est la conséquence d’une rétention d’information.


 


L’opération Papiliorama – célèbre exposition fribourgeoise de papillons vivants – a été active du matin au soir. Une seule heure de patrouille aurait pourtant suffit, selon un participant désirant garder l’anonymat: le juge d’instruction dirigeant l’opération savait l’heure exacte du chargement du chanvre, entre 14 et 15 heures. Les policiers mobilisés se sentent floués à cause de la longue et inutile mobilisation, le qui-vive permanant, et en plus pour avoir raté le chargement. 


 


Camion non détecté


Au milieu de l’après-midi, à 15.30 heures, les forces policières ont fait une pause et se sont dispersés. Arrivé quelques minutes après, le camion recherché est venu, a chargé la marchandise sans être inquiété, repartant aussitôt. Grâce à un coup de fil d’un témoin aux indications précises, la gendarmerie fribourgeoise a repéré et pu rattraper le camion qui roulait vers la ville de Berne.


 


Pour expliquer que le chargement s’est fait si vite, le chef de terrain, Patrick Emonet, du Centre d’intervention police de Domdidier, dit que ‘c’est peut-être du chanvre d’ailleurs’ – l’enquête maintenant en cours devrait le dire.


 


Camionnage Planzer


On apprend que la police st-galloise est allée le lendemain matin apporter les colis de chanvre. Pour elle, il s’agit  de chanvre pauvre en THC, du type habituel, facilement reconnaissable. Repartant après quelques minutes elle a laissé au destinataire le soin d’ôter lui-même les scellées du juge d’instruction fribourgeois. «Un policier a vissé le doigt à la tempe, c’est une histoire de fou» explique l’intéressé au téléphone (071 931 47 09, 079 304 43 01). Chez le camionneur bernois ‘Planzer’, qui effectue pour lui de nombreux transports de chanvre indigène, pauvre en THC, on n’a jamais vu une telle histoire. Les actions désordonnées du JI d’instruction fribourgeois Dr. Markus Julmy ont d’ailleurs  fait l’objet d’une demande en expertise psychiatrique.


  


ASAC



gendarmes en faction devant le ‘Papiliorama’

15.35: gendarmes départ en pause

15.38: arrivée du camion vide

15.40: mise en place des colis de chanvre pauvre-en-THC

15.45: chargement

15.50: chargement

15.53: départ du camion chargé de chanvre pauvre-en-THC

15.55: camion s’éloignant….

Scellés et banderolles ‘police’ sur les colis de chanvre pauvre-en-THC