Communiqué 21.10.2009

Publié par : ASAC.

Bösingen (FR) – Perte d’impôts en millions


Prise d’influence sur les institutions étatiques?


 


La plus grande récolte de marijuana d’Europe: Pour la 13ème fois consécutive Litzistorf, hameau de la commune fribourgeoise de Bösingen, en Suisse, est témoin d’une récolte de marijuana (cannabis) lourdes de plusieurs tonnes. La plantation, surmontée d’un mirador et vaste comme huit terrains de football, est bien visible depuis l’autoroute et la ligne de train Fribourg-Berne. Les fleurs super riches-en-THC sont mises à sécher dans des installations surdimensionnées, le paysage est truffé d’installations et de serres achetées neuves et payées cash en centaines de milliers de francs.


 


Le Patron la quarantaine mûre, est bon ami avec les policiers fribourgeois. Il les avait pourtant menacés de mort – tout–à-fait sérieusement puisque ses armes à feu avaient été découvertes. Aujourd’hui l’homme fort de la place récolte année après année, soutenu par la police fribourgeoise. „Si on ne déguerpit pas, la police est là dans les dix minutes, c’est convenu avec elle“, dit-il à une promeneuse, l’épouse d’un journaliste fribourgeois qui s’était trop approchée de l’or vert.


 


Le patron n’a jamais dû aller en prison. Sa défense est assurée par deux avocats au bon contact avec les juges, l’un est le président de l’influente corporation des avocats fribourgeois, l’autre un grand pénaliste. Sa comptable inculpée pour blanchiment d’argent a obtenu un étonnant acquittement avec un avocat du cabinet ayant appartenu à l’actuel ministre fribourgeois de police et justice. Quand il n’est pas sur le champ pour superviser la récolte de marijuana, le patron va et vient entre sa maison richement transformée et le Brésil, pays où une connaissance est morte d’une balle dans la tête.


 


Marijuana légale


La police cantonale fribourgeoise dit que Litzistorf est un commerce légal, que la précieuse marijuana séchée est transformée en huile essentielle. Les connaisseurs de la scène, de Litzistorf aux Pays-Bas, sont sceptiques: La distillation se fait normalement avec des plantes fraîches. Pour le spécialiste de la marijuana, Dr. Bernhard de l’institut de médecine légale à Berne, la fabrication d’huile essentielle n’a pas de justification économique. 


 


Non-intervention


Le juge d’instruction fribourgeois ne voit pas de raison d’intervenir. Ni la juge d’instruction qui l’a précédé, l’épouse du chef suisse à Berne de la coordination policière internationale. Le chef de la police cantonale du temps que Litzistorf a pris ses dimensions actuelles est devenu chef de la police fédérale suisse. Le patron doit à envers la commune de Bösingen et à l’État de Fribourg une dette fiscale de plus d’un million de francs, à laquelle s’ajoute une amende au même montant. Mais il ne peut pas payer, il se déclare sans fortune, employé au revenu annuel de frs. 25’000.– pour sa famille de quatre personnes. Et comme il s’est trouvé un juge pour le croire, il est à l’abri des poursuites.


 


ASAC