Communiqué 25.11.2009

Publié par : ASAC.

Agriculture suisse: Grand honneur pour un produit fribourgeois


Le président fribourgeois d’AGRIDEA éclaboussé


 


Un produit fribourgeois génère des fonds de recherche


 


L’assemblée générale de Bio Suisse (‘Bourgeon’), tenue la semaine passée à Olten (SO) a attribué frs. 20’000.– au FiBL (l’institut de recherche de l’agriculture biologique) pour ses travaux sur le feu bactérien avec le chanvre et la chaux. Cette décision se fonde en particulier sur les bons résultats obtenus avec une préparation au chanvre industriel indigène, HanForte, produite par la maison fribourgeoise SanaSativa et choisie conjointement par le FiBL et l’OFAG (Office fédéral de l’agriculture) pour effectuer la série d’essais suivis scientifiquement avec le chanvre.


 


Pour le conseiller d’État fribourgeois Pascal Corminboeuf et président en fonction d’AGRIDEA (association suisse pour le développement de l’agriculture et de l’espace rural), la surprise est de taille. Directeur cantonal d’agriculture, il était personnellement intervenu pour faire cesser la fabrication du produit au chanvre, soupçonné d’être un stupéfiant. Le politicien fribourgeois avait, dans la presse fribourgeoise, fait nier par ses services l’efficacité du chanvre contre le feu bactérien (une plantation avait été sauvée à Chiètres grâce au chanvre).


 


Le juge d’instruction spécialisé grosses affaires de stupéfiant, Dr. Markus Julmy,   a dernièrement communiqué qu’il pense clore prochainement l’enquête pénale. Certains commentateurs pensent, que c’est la surconsommation en alcool du magistrat fribourgeois, qui le fait agir en cas unique en Suisse (il est statistiquement établi, que les grands buveurs d’alcool développent régulièrement une animosité marquée envers le chanvre dioïque, connu pour être un efficace antidote à l’alcool régulier et la perte de discernement qui l’accompagne).


 


L’OFAG a autorisé toutes les exploitations agricoles à faire usage de la préparation au chanvre indigène, originairement élaborée par une droguerie à Domdidier (FR), le village fribourgeois où est justement domicilié Pascal Corminboeuf, qui était paysan avant de devenir conseiller d’Etat (voir aussi les communiqués du 01.05.2009 et du 30.05.2008).  Le politicien avait, dans la presse fribourgeoise, fait nier par ses services l’efficacité du chanvre contre le feu bactérien (une plantation avait été sauvée à Chiètres grâce au chanvre. Certains disent que c’est la surconsommation d’alcool du magistrat fribourgeois qui le fait agir inconsidérément  en cas unique en Suisse (il est statistiquement établi que les grands buveurs d’alcool développent une animosité marquée  au chanvre dioïque, connu pour être un efficace antidote à l’alcoolisation régulière et la perte de discernement qui l’accompagne). “Sans Corminboeuf,  le chanvre fribourgeois serait à la tête d’une belle industrie” commente un paysan.


 


ASAC


 


Pour plus d’information: communiqué du 06.09.2008 en allemande