Communiqué 20.09.2010

Publié par : ASAC.

Les paroisses en faisant partie, elles sont intéressées à recevoir les nouvelles importantes qui touchent de près à la chose publique, comme:


 


L’influence néfaste de l’industrie de la cigarette sur l’Église catholique
dans le canton de Fribourg


 


 


 


Fribourg – La plante de Dieu et l’évêque


Monseigneur meurt privé du remède salvateur


 


L’évêque diocésain de Lausanne, Genève et Fribourg, † Bernard Genoud, mortellement atteint au poumon, aurait possiblement pu être sauvé de sa polytoxicomanie (alcool, nicotine) ou délivré de ses actuelles souffrances. C’est l’avis des experts ayant eu accès au dossier.


 


Lettre égarée


Le chancelier Nicolas Betticher avait reçu il y a quatre ans une lettre adressée à l’évêque mais pas transmise. L’information destinée à l’homme de Dieu fribourgeois était que le Créateur – outre ses nombreux bienfaits – met à disposition des nicotino-alcoolomanes le chanvre indigène (sativa non-indica) doté de puissantes vertus salvatrices et analgésiques: „De 80 cigarettes par jour je suis passé à 18 en trois semaines et puis fini“ témoigne un vendeur-chef du centre commercial Avry-Centre (FR). Une femme témoigne: avec le chanvre indigène son mari cancéreux, lui aussi au stade terminal, s’est sauvé de ses infernales douleurs – sans la pesante morphine, désormais inutile, sa conscience resta entière et l’âme éveillée alla sereinement à la rencontre de son Dieu et Créateur.


 


„Notre corps est temple de Dieu, le chrétien vrai ne le salit pas. Le Sauveur aujourd’hui serait contre la cigarette, car l’esprit, vrai don de Dieu à l’humanité, s’appesantit avec le poison qu’est la nicotine“, dit un toxicologue pratiquant.


 


Ainsi l’évêque à l’article de la mort n’aura pas su que – en premier lieu – sa nicotinomanie cancérigène aurait pu être freinée, voir évacuée et que – en deuxième lieu – ses souffrances charnelles étaient largement réduites si seulement il avait goûté au chanvre indigène advenue au jour troisième de la Création (Genèse1:12). Des dizaines de témoignages étayent la révélation: La plante de Dieu sauve de la toxicomanie, alcooliques et nicotinomanes y trouvent la rédemption.


 


‚Swiss cigarette’


La plus grave toxicomanie du monde, la nicotinomanie, fait an après an quelque 7 millions de morts, dont de nombreux catholiques, gazés avec d’innombrables et diaboliques toxiques, c’est en dizaines de millions que se comptent les victimes physiquement et mentalement atteintes, certaines sont portées au suicide. Les trois distributeurs en Suisse des cigarettes cancérigènes, tous étrangers – British Tobacco, Philip Morris et IT-International – ont leur centrale ‚Swiss cigarette’ en ville de Fribourg, siège du diocèse de l’évêque mourant.


 


Le canton de Fribourg est le seul en Suisse à empêché, illégalement, la culture le chanvre européen-indigène, partant de l’antidote à la cigarette mortifère.


 


ASAC



 


Plus d’information: cliquer ‚cigarette’